Accueil Actualité Quel intérêt de faire un bilan de compétence ?

Quel intérêt de faire un bilan de compétence ?

L’évaluation des compétences est de nouveau en vigueur car depuis 2017, vous êtes éligible au compte de formation personnel.

Qui n’a jamais rêvé, pensé ou imaginé changer sa vie ? Trop de pression, perte d’intérêt pour son travail, il veut simplement s’épanouir dans sa vie professionnelle ! Tous ces désirs refoulés sont souvent laissés à craindre « oui mais j’ai besoin de sécurité financière », « oui, mais ce n’est pas le bon moment ? « Bref, nous trouvons toujours de bonnes excuses ! L’objectif de l’évaluation est de transformer tous ces « mais » en « comme ça », en fait, « Je veux changer, donc je pars ».

A découvrir également : Comment se mettre au VTT ?

Qu’est-ce que l’évaluation des compétences ?

Il s’agit avant tout d’une approche personnelle et volontaire qui permet à une personne de faire le point sur son parcours professionnel, ses compétences mais aussi ses motivations profondes.

Les objectifs :

L’objectif d’une évaluation des compétences est de permettre à un salarié dans le cadre d’une éventuelle mobilité professionnelle (promotion, reclassification, licenciement) identifier ses intérêts et motivations, analyser ses compétences personnelles et professionnelles pour définir un projet professionnel et un plan d’action permettant de les finaliser.

A lire aussi : Comment annuler une croisière Costa ?

Pour qui :

En général, l’évaluation des compétences s’adresse aux personnes actives et aux demandeurs d’emploi.

Pour un fonctionnaire : le bilan est accessible justifiant 10 ans d’ancienneté.

Les différentes phases de l’évaluation des compétences :

  • Phase préliminaire (4h) Analyse de la demande, présentation du processus et définition des objectifs.
  • Phase de recherche (15h)
  1. Évaluation personnelle et tests d’orientation et de personnalité
  2. Analyse commerciale/de marché et recherche documentaire
  • Phase de conclusion (5h) : remise d’un résumé écrit contenant le projet, points d’appui, domaines d’avancement et plan d’action

La durée totale maximale de l’évaluation est de 24 heures, dont 16 heures d’entretien, 4 heures d’essai et 4 heures de travail personnel.

Méthodes utilisées dans le cadre de l’évaluation des compétences :

— Entretiens en face à face : tests spécialisés analysés par un psychologue du travail.

— Questionnaire d’évaluation et d’auto-évaluation.

— « Journal de bord » répertoriant toutes les étapes franchies.

— Co-rédaction d’un résumé (reprise du processus, projet et plan d’action)

Supervision de l’évaluation des compétences :

Dans les 6 mois suivant la soumission du résumé, le consultant contacte à nouveau le bénéficiaire pour mettre à jour son projet, ses freins et ses succès.

Pour que l’évaluation des compétences soit bénéfique, évident qu’un investissement personnel est attendu du bénéficiaire, en fait, la clé du succès résulte d’une interaction voire d’une alchimie entre le consultant et son client.

Comment le financer ?

L’évaluation des compétences peut désormais être financée grâce aux heures accumulées dans le CPF (compte de formation personnel). Tous les titulaires d’un compte CPF peuvent désormais accéder à l’évaluation des compétences. Les demandeurs d’emploi peuvent utiliser leur CPF, acquis lorsqu’ils étaient au travail, pour effectuer une évaluation des compétences pendant leur chômage. Il est également possible de financer votre bilan dans le cadre du plan de formation de votre entreprise. Il utilise également un financement personnel, qui vous permet de démarrer rapidement votre évaluation des compétences et souligne une forte motivation de la personne, l’une des clés d’une évaluation réussie.

Combien cela coûte-t-il ?

Entre 1200€ et 3 000€ selon les cabinets d’avocats et la région.

ARTICLES LIÉS