Accueil Actualité Quels sont les documents à fournir pour obtenir un visa USA ?

Quels sont les documents à fournir pour obtenir un visa USA ?

Avant de vous perdre dans les rues de New York, d’attaquer Hollywood et ses célébrités, de flâner le long des plages de Miami ou de vous laisser emporter par l’euphorie des jeux et des spectacles à Las Vegas, vous devez bien vous préparer pour votre voyage aux États-Unis.

A voir aussi : Comment faire carte d'identité tunisienne ?

En fait, les formalités sont encore plus complexes et les touristes mal informés peuvent être surpris à la dernière minute. Quelles sont les procédures à suivre ? Quels sont les documents obligatoires ? Existe-t-il des règles spécifiques pour les bagages ?

Formalités d’entrée

Le passeport

Pour entrer sur le territoire des États-Unis Si vous êtes aux États-Unis, vous devez avoir un passeport. Grâce au programme d’exemption de visa, les citoyens français (ainsi que ceux de la plupart des pays européens) n’ont plus besoin de visa s’ils présentent un passeport biométrique valide ou un passeport individuel scannable (également appelé Delphine) valide et délivré avant le 26 octobre 2005. À partir de quoi sinon, vous devrez prévoir d’obtenir un nouveau passeport ou un nouveau visa. Le passeport doit être valide pendant votre séjour, il n’est pas nécessaire de le rester pendant 6 mois après votre retour. Si vous avez un passeport scanné délivré entre le 26 octobre 2005 et le 30 mars 2006, il est possible de le changer gratuitement au siège de la police et d’obtenir un passeport électronique.

A lire également : La climatisation : quel dispositif choisir ?

CE

Un système électronique d’autorisation de voyage (ESTA) est également requis. Il s’agit d’un formulaire qui doit être rempli en ligne et validé avant le départ. Ce document remplace l’ancienne « feuille verte » et concerne tous les citoyens français et ceux d’autres pays ayant adhéré au VWP (Visa Waiver Program). Ce plan est entré en vigueur le 12 janvier 2009.

L’ESTA est obligatoire pour les touristes qui prévoient partir aux États-Unis pour une durée inférieure à 90 jours. Les enfants et les adultes sont soumis à ça. Seuls les voyageurs titulaires d’un visa ou voyageant par voie terrestre sont exclus de cette procédure.

Cette autorisation doit être imprimée et rester utile pour tout voyage en avion ou en bateau avec le risque de ne pas pouvoir entrer aux États-Unis.

Le formulaire est valable 2 ans ou jusqu’à l’expiration du passeport. La dernière fois pour le recharger, c’est 72 heures avant le départ, mais idéalement, préparez-le lors de la planification de votre voyage.

Paiement des frais de 14 USD, requis pour chaque demande. Cette taxe, appliquée depuis le 8 septembre 2010, doit être payée par carte de crédit.

Le visa

Il existe différents types de visas pour les personnes qui souhaitent séjourner plus de 90 jours sur le sol américain. Selon votre activité (stage, études, travail…) ou votre poste (journaliste, athlète…), vous devrez passer par différentes procédures pour obtenir le visa approprié. Pour obtenir un visa, il faut prendre rendez-vous avec un représentant des États-Unis au consulat des États-Unis. À compter du 29 juillet 2012, il est obligatoire de remplir le formulaire DS-160 à l’avance et de payer tous les frais avant de demander un rendez-vous. La durée de validité d’un visa est de 10 ans. Si, pendant votre séjour, vous prévoyez d’améliorer votre anglais ou de suivre des cours moins de 18 heures par semaine, le visa étudiant n’est pas utile. Veuillez noter que ce volume est réduit à moins de 12 heures pour les cours universitaires.

Il n’y a pas de visa de groupe et les enfants de moins de 14 ans et les personnes de plus de 80 ans peuvent envoyer leur demande par courrier, sans rendez-vous.

Autres documents à fournir

Pour voyager aux États-Unis Si vous êtes aux États-Unis, vous devez compléter votre dossier avec un billet d’avion aller-retour ou une croisière pour justifier votre prochain départ du territoire. En effet, les touristes ont un droit de séjour pouvant aller jusqu’à 90 jours. Il n’y a aucune possibilité d’extension une fois sur place et il n’est pas autorisé à changer de statut, à prendre un emploi ou à étudier.

Les autorités américaines exigent également que les voyageurs aient une preuve de solvabilité, qui peut être un chèque de voyage, une carte de crédit ou d’autres informations d’identification similaires.

Qu’en est-il des frontières terrestres ?

Si vous aimez l’aventure et que vous allez voyager aux États-Unis, vous devrez payer une taxe de 6$, en espèces. Le franchissement des frontières terrestres entre le Canada et les États-Unis et entre le Mexique et les États-Unis nécessite un passeport valide, un billet aller-retour et une preuve de solvabilité.

Quelles précautions faut-il prendre lors de l’emballage des valises ?

La question des bagages inquiète non seulement les voyageurs, mais suscite également la vigilance des autorités américaines. Voici un bref résumé des différentes instructions à suivre, elles concernent la plupart des compagnies aériennes, mais certains peuvent différer, n’hésitez pas à demander le vôtre avant de préparer vos bagages pour le départ.

  • Bagage à main  : Cette valise ou sac doit avoir une longueur maximale de 56 cm, une largeur de 45 cm et une hauteur de 25 cm. Il est possible de transporter un accessoire tel qu’un ordinateur portable, un sac à main ou tout autre petit sac utile pour un appareil photo, des objets fragiles ou de valeur. Ce bagage à main peut être verrouillé pour plus de sécurité. Tout ce qui peut être dangereux ou utilisé comme arme doit être placé dans vos bagages enregistrés. Les produits liquides, crèmes, sprays ou gels ne doivent pas dépasser un volume de 100 ml par article. Ils sont rangés dans un sac en plastique carré (20 cm x 20 cm) et transparent. Seuls les articles achetés en « duty free » à l’aéroport ne sont pas soumis à des restrictions. En ce qui concerne les médicaments, s’ils sont sous forme liquide, vous devez emporter avec vous la prescription de votre médecin. Si vous partez avec un bébé, la nourriture pour les bébés ne sont pas interdits, mais on peut vous demander de l’essayer.
  • Bagages enregistrés : La taille maximale des bagages à placer en soute est de 157/158 cm et le poids maximum est de 23 kg. Si vous allez au-delà de ces indications, vous devrez payer des frais supplémentaires. Chaque bagage doit inclure des informations utiles telles que le nom, les adresses permanentes et de destination, les numéros de téléphone et l’adresse e-mail. Pour sécuriser vos effets personnels, privilégiez les serrures certifiées TSA que les agents des douanes peuvent plus facilement ouvrir ou fermer en cas de besoin. Tout autre type de serrure n’est pas recommandé. Il y a des objets interdits dans la soute, tels que des briquets ou des bouteilles de gaz. Le moyen le plus simple est d’obtenir des informations auprès de la compagnie aérienne.

Vous devez savoir que si vous prenez un vol de correspondance, il est possible d’enregistrer vos bagages une seule fois, directement à destination.

Certains produits alimentaires ne peuvent pas entrer aux États-Unis, tels que les légumes, les fromages au lait cru ou les fruits. Si vous avez besoin de fournitures, préférez les conserves et les produits emballés sous vide et restez au volume maximum autorisé.

En ce qui concerne l’alcool et le tabac, vous avez droit à 1 litre de vin ou d’alcool si vous avez 21 ans ou plus, 2 kg de tabac ou 200 cigarettes ou 50 cigares.

Les derniers

conseils

  • Une fois dans l’avion, une carte de douane est remise. Il faudra le remplir complètement en évitant les rayures. Ce document est également disponible pour enregistrement.
  • Votre carte d’embarquement, votre passeport ainsi que le nom et l’adresse de votre résidence de destination doivent toujours être facilement accessibles.
  • Avant la dernière étape, vous devez passer par la police des frontières pour plusieurs formalités : vérification du passeport, récupération du formulaire d’exemption de visa, le cas échéant, prendre une photo sans lunettes, prenez vos empreintes digitales et un bref entretien sur le but de votre voyage aux États-Unis et sa durée.
  • Après cette procédure, vous pouvez récupérer vos bagages et envoyer la déclaration correspondante
  • Veillez à respecter la hiérarchie douanière et les agents de police en tout temps. Veuillez noter qu’aucun contact physique n’est autorisé pendant ces procédures.

Vous êtes prêt à découvrir le U.S. UU. Pour profiter au maximum de votre séjour, n’hésitez pas à souscrire une assurance adaptée car les traitements sont très chers.

Pour plus de conseils pratiques sur la façon de parfaire votre parcours d’assurance, n’hésitez pas à visiter le site Web de l’ACS.

ARTICLES LIÉS