Accueil Santé Comment se faire de l’autohypnose ?

Comment se faire de l’autohypnose ?

Connaissez-vous l’auto-hypnose ? Comment se pratique l’auto-hypnose ? Est-ce à la portée de tous ? En quoi cela peut-il nous être utile ? Dans cet article, vous découvrirez les réponses à toutes vos questions.

Plan de l'article

L’auto-hypnose : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’auto-hypnose désigne toutes les méthodes qui peuvent être utilisées pour vous mettre dans un état d’hypnose sans aucune aide extérieure. En fait, contrairement à la croyance populaire, il est tout à fait possible de se mettre seul dans un état d’hypnose. Mieux encore, nous sommes dans un état similaire sans nous rendre compte de plusieurs fois par jour. Et s’il était possible de profiter de cet état de conscience modifié pour éveiller son amour et se libérer de certains blocages ?

A lire en complément : Qu'est-ce que la mastectomie ?

L’auto-hypnose peut nous aider à résoudre certains « problèmes » personnels. Parmi d’autres :

  • Réduire la douleur ;
  • Réduire les états dépressifs et le stress ;
  • Améliorer la santé globale ;
  • Combattre l’insomnie
  • Gérez vos émotions…

Bien que de nombreuses personnes défendent son efficacité, l’auto-hypnose fait également l’objet de certaines idées reçues qui ont été déchiffrées ici :

A voir aussi : 5 questions importantes concernant la chirurgie de la cataracte

Auto-hypnose, idées reçues

Pendant longtemps, l’hypnose a été perçue comme une sorte de de la magie à la portée d’une poignée d’élus tout-puissants, capables d’entraîner n’importe qui à tout faire. De nombreux mythes populaires sur l’hypnose ont émergé de cette croyance :

L’hypnose est une thérapie à part entière

Pas vraiment ! L’hypnose et l’auto-hypnose ne sont utilisées que dans le cadre d’une approche plus globale. Il s’agit plus d’outils que de disciplines à part entière.

Cependant, rien ne vaut l’expérience… les résultats convaincants de ces outils pour arrêter de fumer, renforcer la confiance en soi ou apprendre à vivre sans stress sont bien plus à démontrer.

L’hypnose ou l’auto-hypnose doit être endormie

Ne fais pas ça ! En ce qui concerne l’auto-hypnose , nous pouvons vivez l’expérience directement et facilement, en regardant ceux qui nous entourent. Combien de fois par jour voyons-nous notre collègue, notre fils ou notre moitié dans les nuages ?

Nous lui avons parlé, mais il ne nous entend pas. Il est proche de nous physiquement, moins conscient… donc un peu ailleurs. Voici un exemple d’état de conscience modifié proche de l’auto-hypnose. Tout le monde se trouve dans cette situation au moins une fois par jour… sans sommeil : il n’y a donc aucun lien avec l’auto-hypnose = sommeil.

L’auto-hypnose est impossible sans un pouvoir de concentration phénoménal

Non, pas vraiment. Inutile de dire que si nous sommes dans un environnement plutôt mouvementé, il sera plus difficile de pratiquer l’auto-hypnose, surtout en phase d’apprentissage. Toutefois, avec un peu de formation, il serait possible de plus en plus facilement, quelle que soit leur capacité de concentration.

Tout le monde n’est pas hypnotisable, tout comme l’auto-hypnose

La première proposition est vraie, contrairement à la seconde. Certaines personnes, et elles sont minoritaires, auraient une très grande résistance à l’hypnose. Cependant, tout le monde peut s’hypnotiser. L’auto-hypnose n’est rien d’autre qu’une autosugestion . Soyons une déclaration puissante qui se répète.

Auto-hypnose, mode d’emploi

L’auto-hypnose ne doit pas être abordée au hasard. La première chose à comprendre est que pour motiver votre organisation à prendre des mesures qui nous tiennent à cœur, il est essentiel d’avoir un objectif clair et aligné . S’asseoir dans un environnement calme et se concentrer n’est qu’une partie du processus. Voici donc les les étapes à suivre pour réussir votre auto-hypnose…

Avant de commencer, fixez-vous un objectif précis

Quel est ton objectif ? Et au-delà de cela, quelle est votre intention ? Que voulez-vous réaliser, réaliser, être, utiliser cet outil ? Est-ce de l’auto-hypnose pour trouver le sommeil ? L’auto-hypnose pour vaincre la timidité ? Contre le stress pour prendre confiance en soi ? C’est à vous de décider, mais vous devez avoir un objectif clair en tête dès le départ. L’auto-hypnose sans raison précise et sans utiliser le pouvoir de l’intention (c’est-à-dire votre volonté d’être pleinement dans cette action) ne donnera aucun résultat.

Fixer un objectif à la fois

Avez-vous l’impression (non fondée) qu’il est plein de « trop » et de « manque »… et qu’il y a beaucoup à corriger ? Beaucoup de problèmes ? Etre un insomniaque timide qui manque de confiance en soi ? Vous êtes probablement tenté de vouloir résoudre tous ces problèmes d’un seul coup… Double arrêt !

Tout d’abord, à chaque problème, votre session. Auto-hypnose contre la timidité, puis une pour trouver le sommeil, suivie d’une auto-hypnose pour renforcer la confiance en soi, peu importe l’ordre à la fin. Gardez simplement à l’esprit que vous n’avez qu’à résoudre un problème à la fois .

Ainsi, dans notre approche, celle de Project Alignement Coaching, nous sommes convaincus que ces « problèmes » ne sont que des symptômes, tous liés, d’une déconnexion du Soi. Renouveler le lien avec votre Soi profond est beaucoup plus pertinent pour nous que de vous voir comme une somme de « trop », « insuffisant », « problèmes » à « gérer ».  Si cela vous parle, vous pouvez suivre ma formation « le 8 étapes pour créer la vie qui vous convient » en vous inscrivant ici.

Voici un exemple concret : si vous souffrez d’insomnie, vous passez probablement des heures allongé, fatigué, incapable de vous endormir… Dans ce cas, vous pouvez simplement vous asseoir et commencer à préparer votre corps au sommeil en fixant une date limite très précise. « En trente minutes, je m’endors. J’ai sommeil, je fronce les sourcils, en 29 minutes, je m’endors. J’ai des paupières lourdes, je suis abasourdie, en 28 minutes je m’endors… »

L’objectif est clair : s’endormir. Les conditions pour y parvenir sont précises et précises  : paupières lourdes, sensation de tête légère. Le délai est fixé à 30 minutes. Le corps a le temps de se préparer et sait quoi faire en 30 minutes au maximum. Vous serez surpris, mais je compte rarement jusqu’au bout de trente minutes. Dans la plupart des cas, à la dixième minute, vous aurez du mal à continuer, si somnolent que vous aurez tellement sommeil !

Faites votre séance d’auto-hypnose uniquement lorsque vous n’avez rien d’urgent à faire dans un proche avenir.

Peu importe si c’est :

  • Une marmite sur le feu en fin de cuisson ;
  • Un enfant qui va bientôt se réveiller ;
  • Travaux urgents à effectuer dans les prochaines minutes ;
  • Un chef qui peut vous interrompre

Aussi détendu que vous le croyiez, ce n’est pas le moment de commencer votre séance d’auto-hypnose. Vous n’allez pas réussir. Dans le même ordre d’idées, évitez de vous mettre dans un état d’auto-hypnose lorsque vous êtes stressé, tendu ou triste.

Isolation et détente

Trouvez un espace calme et paisible. Choisissez une position confortable. La position assise n’est pas obligatoire, encore moins celle du lotus. Si vous vous sentez détendu en position couchée, allez vous coucher et détendez-vous. Respirez calmement, adoptez un rythme régulier et calme. Visualisez un souvenir agréable en interne. Vous pouvez également utiliser de la musique relaxante ou concentrer votre attention sur un point ou un objet.

Comment savez-vous que vous êtes dans un état d’auto-hypnose ?

Soudain, vous vous sentez très lourd ou, au contraire, très léger. Vous êtes calme, détendu, mais tout à coup, une larme commence à apparaître. Vous êtes en pleine possession de votre esprit, mais vous avez l’impression de ne plus pouvoir bouger.

Ou tu n’es pas fatigué, mais soudain tu n’arrêtes pas de bâiller. Vous ressentez des picotements ou vos membres sont engourdis Et vous avez l’impression que vous ne pouvez plus les contrôler, ils semblent bouger d’eux-mêmes. La liste est loin d’être exhaustive, mais une fois que l’on voit l’un de ces signes, c’est l’heure de l’autosugestion .

Commandes simples, courtes mais précises

Si vous avez déjà assisté, ou du moins regardé des séances d’hypnose à la télévision, vous avez probablement remarqué que l’hypnotiseur n’entre jamais dans les discours philosophiques. Lisez l’exemple ci-dessus sur l’auto-hypnose pour vous préparer au sommeil.

En cas d’auto-hypnose, considérez que vous donnez des instructions de conduite à un enfant de deux ou trois ans. Une autre instruction importante, donner des ordres, ne pas demander de faveurs .

  • « Demain à 9 heures, j’arrive au bureau, je vais voir mon patron. Comme d’habitude, je hurle, mais je n’ai aucun sentiment de peur. Je suis détendu et calme, je ne stresse pas. OK. » — (exemple de bonne auto-hypnose contre le stress)
  • « Je vois mon patron, il crie. Je dois faire un effort pour rester calme. Je dois faire un effort pour ne pas paniquer. J’espère que tout se passe bien. » — (exemple de mauvaise auto-hypnose contre le stress)

Ne prenez pas plus de 30 minutes pour votre séance. Idéalement, restez entre 10 et 20 minutes . Les phases dans lesquelles l’organisme est vraiment réceptif ne le sont pas sont très longs.

Les différentes techniques d’auto-hypnose

Si vous tapez « auto-hypnose, techniques » dans un moteur de recherche, les résultats ne manquent pas. Vous y trouverez entre autres : l’auto-hypnose éricksonienne, l’auto-hypnose des moines, l’auto-hypnose du troisième œil, la technique du jardin secret, la technique métaphore, la technique naturaliste… Chacun doit choisir la technique qui lui convient le mieux. Le plus célèbre de tous est l’auto-hypnose éricksonienne – un peu d’accent sur cette technique efficace.

L’auto-hypnose éricksonienne, les concepts importants

Si l’hypnose en général vous intéresse, vous avez probablement déjà entendu parler de l’hypnose éricksonienne. Le principe de l’auto-hypnose éricksonienne est le même. Il consiste à entrer dans un état de rêverie pour mieux accéder à votre inconscient .

C’est une technique très efficace pour reprendre confiance en soi, surmonter la timidité, dormir ou combattre le stress. De nombreux hypnotiseurs ont recours à l’hypnose éricksonienne car, contrairement à l’hypnose classique, elle permet au patient de participer activement au processus (c’est aussi l’une des critiques, celle de la déresponsabilisation de la personne) qui m’a amené à créer mon approche du coaching, du coaching d’alignement de projet ou de la méthode CAP).)

1- Relaxation musculaire

Grâce à une respiration profonde , vous atteindrez un bon niveau de relaxation. Vos muscles se relâchent et l’organisme, ou plus précisément l’inconscient, devient plus réceptif à l’autosugestion.

 2- La relaxation de l’esprit

À ce niveau, c’est pratique n’oubliez pas de souvenirs agréables . Visualisez-le, autant que possible, et répétez-le encore et encore si nécessaire, jusqu’à ce que vous sentiez la lumière.

3- L’étape thérapeutique

C’est l’une des parties les plus importantes de l’auto-hypnose éricksonienne. L’objectif est de compter toutes les ressources de votre organisation, toutes ses forces et ses forces. Cela se fait par le biais d’un récit imagé ou narratif. Cette phase d’auto-hypnose éricksonienne est l’avant-dernière.

4- L’étape de l’autosugestion

C’est la dernière phase de l’auto-hypnose éricksonienne . C’est à ce niveau que vous devez donner des ordres à votre inconscient. Vous devez vous débarrasser du stress, de l’insomnie, du manque de confiance ou de la timidité. (cependant, méfiez-vous des injonctions… le risque sinon fonctionne, c’est d’ancrer l’importance du « problème », du « trop », du « manque » en soi).

Si vous aimez cet article, épinglez-le sur Pinterest pour le lire plus tard ! L’auto-hypnose contre le stress, un moyen efficace d’améliorer votre vie

De nos jours, presque tous les adultes, les plus âgés, les plus jeunes, sont confrontés au stress. C’est devenu un véritable fléau dans notre société, que chacun cherche à « gérer » de la manière qui lui semble juste. Parmi les solutions qui auraient fait leurs preuves : l’auto-hypnose contre le stress . Voici comment cela fonctionne

 Étape 1 : Entrez en transe

Tout d’abord, déterminez la durée de la session et dites-la à haute voix . Ensuite, reposez-vous tranquillement sur une chaise, les yeux fermés. Ne vous concentrez pas sur ce qui vous entoure (bruits, odeurs…), mais dans leur bien-être. Pensez à une horloge qui se balance de gauche à droite tout en gardant une respiration calme.

Étape 2 : Autosuggestion

D’une voix forte, répétez plusieurs fois (5, de préférence) la phrase qui illustre parfaitement votre objectif . Par exemple, pour l’auto-hypnose contre le stress, cela pourrait être : « Chaque jour, je suis de plus en plus détendu, libre, calme… »

Étape 3 : l’alarme

L’alarme se déclenche automatiquement, car vous l’avez déjà programmée à l’étape 1. Quand il est temps de revenir à la normale, ayez des pensées positives à l’esprit . Commencez à déplacer le corps doucement. Visualisez votre retour à la normale. Quand tu seras prêt, ouvre les yeux.

Exercices d’auto-hypnose pour prendre confiance en soi

Pour réussir dans votre vie et vos projets, la confiance en soi est importante (mais pas tant que ça ; je dis souvent « n’attendez pas d’avoir confiance en vous pour passer à l’action et vous aurez confiance en vous »). Si vous avez du mal à vous réaliser à cet égard, ce serait une solution à essayer : l’auto-hypnose pour prendre confiance en vous . C’est une technique qui attire de plus en plus de personnes. Voici les étapes à suivre pour y parvenir :

Étape 1 : L’état de transe hypnotique

C’ est un état dans lequel vous quittez le monde réel, c’est-à-dire que vous fermez les yeux et vous concentrez sur votre moi intérieur, en paix. Maintenez également un rythme respiratoire doux et paisible.

Étape 2 : Voir la graine de confiance

Visualisez l’image d’une graine d’arbre dans votre main. C’est toi qui l’as fait va grandir. Grâce à vous, l’arbre pousse lentement. Regardez l’arbre pousser encore et encore, et gardez à l’esprit que c’est votre travail. Soyez fier de regarder l’arbre, laissez l’excitation vous combler. Ce sentiment vous donnera peu à peu confiance en vous.

Étape 3 : retour à l’état normal

Lorsque vous vous sentez satisfait de votre expérience, vous pouvez maintenant envisager de sortir en transe. Respirez profondément et ouvrez doucement vos paupières. Pour que l’exercice soit efficace, répétez-le autant de fois que vous le souhaitez.

Technique d’auto-hypnose efficace pour trouver le sommeil

Le sommeil est une action naturelle pour l’homme, une nécessité. Cependant, certaines personnes ont du mal à s’endormir. Si vous êtes l’une de ces personnes, l’auto-hypnose serait une solution idéale pour vous aider à mieux dormir. Les nombreux Les personnes qui ont déjà fait de l’auto-hypnose pour s’endormir peuvent en témoigner. Parmi les techniques utilisées, la plus simple est la création d’une bulle de sommeil. Cette technique est réalisée en deux étapes :

Étape 1 : le design de la bulle de rêve

Dans cette première étape d’auto-hypnose, vous serez guidé pour utiliser votre imagination . La première chose à faire est d’imaginer la bulle du sommeil. Visualisez-le dans votre tête. Comme vous pouvez facilement imaginer un ballon rempli d’eau, imaginez une bulle d’énergie ou une bulle lumineuse pleine de sommeil. Voici maintenant une bulle qui attend d’être personnalisée. Lorsque vous vous posez quelques questions sur ce dont vous avez besoin, ajoutez tous les ingrédients que vous souhaitez. Au fur et à mesure que la bulle se remplit, vous voudrez qu’elle vous remplisse.

Étape 2 : Saturation

Au cours de cette deuxième phase d’auto-hypnose, laissez votre bulle de sommeil vous remplir petit à petit. Visualisez la bulle que vous avez conçue, avec tout son contenu, descendant lentement dans votre corps, de la tête, de la poitrine aux orteils. En sentant le calme qu’il offre en vous comblant, vous vous endormirez avant même qu’il ne vous remplisse complètement.

Technique d’auto-hypnose pour surmonter la timidité

Souvent, en raison de complexes ou de problèmes personnels, certaines personnes deviennent timides (en ce qui nous concerne, c’est plutôt l’un des symptômes de l’auto-déconnexion). La timidité survient à plusieurs égards, mais dans la plupart des cas, elle constitue un obstacle à l’épanouissement et au développement personnels. Voici la solution : utilisez l’auto-hypnose pour vaincre votre timidité . Il se déroule en quatre étapes.

Étape 1 : Entrez en transe

Ici, vous allez vous lever et fermer les yeux. Laissez libre cours à vos pensées comme si vous étiez dans le train et rêvez de regarder le paysage à travers la vitre.

Étape 2 : Pensez à votre personnage

Debout, imaginez qu’il y ait un cercle ou un cerceau devant vous, sur le sol. En utilisant votre imagination , mettez dans le cercle le personnage que vous voulez être, un « vous » plus confiant, bon dans votre peau, heureux, avec toutes les qualités que vous voulez posséder. Prenez votre temps pour le façonner.

Étape 3 : Mets-toi à la place du personnage

Lorsque votre personnage est prêt mentalement et physiquement, passez au personnage et mettez-vous à sa place. Ressentez progressivement le changement qui prend effet. Prenez le temps de tester votre nouveau moi (voix, mouvements, etc.).

Étape 4 : Sortez du transe

Lorsque vous êtes complètement satisfait, respirez profondément, ouvrez lentement les yeux et sortez de la transe induite par l’auto-hypnose.

Auto-hypnose pour lâcher prise

Les avantages de se laisser emporter sont nombreux pour le corps et l’esprit. C’est une invitation à vivre pleinement, calmement, reconnecté. Cela nous aide à réaliser que nous ne pouvons pas tout contrôler, que nous devons savoir comment lâcher le ballast, respirer.

Et pourtant, même le souhaiter de tout votre cœur, atteindre cet état tant recherché de lâcher-prise n’est pas évident ! Nous ne savons pas par où commencer, comment procéder… Pire encore, parfois nous pensons que nous n’y arriverons pas, parce que c’est notre nature profonde (rien de plus mauvais).

Si vous êtes une personne stressée et que vous en avez besoin, maître, l’auto-hypnose pourrait bien être la solution aider à trouver la paix.

Étape 1 : Revenez à vous-même

La première étape consiste à fermer les yeux pour vous concentrer sur votre moi intérieur. Le rythme respiratoire doit être régulier et régulier. C’est cet état de calme qui vous aidera à réaliser votre propre introspection.

Étape 2 : Comprenez ce que le lâcher-prise vous apportera

Arrêter de vouloir tout contrôler vous aide à gagner de l’attitude, du temps et de l’énergie zen. Mais surtout, cela vous aide à vivre en harmonie avec les autres . Arrêtez d’opprimer certains de vos proches, calmez vos échanges, adoptez une forme de communication non violente… Pour cette deuxième étape, répétez les avantages que le lâcher-prise aura pour vous. Pendant 3 minutes, réfléchissez à ceci :

  • « Lâcher prise me permettra de… »
  • ; « Moi va t’aider… »
  • « Grâce à lui, je serai plus… »

Etape 3 : Identifiez vos pensées et croyances négatives

Comprenez ce qui vous empêche de vraiment lâcher prise et remplacez ces croyances négatives par des croyances positives. En faisant ce nettoyage intérieur, vous vous débarrassez du superflu et vous concentrez sur ce qui compte vraiment. À haute voix, identifiez vos obstacles :

  • « Je pense qu’en essayant de tout contrôler, mon organisation sera meilleure, mais cela me met toujours en valeur et crée des tensions avec ma famille » ;
  • « Je pense qu’en disant aux gens ce que j’aime faire, nous gagnons en efficacité, mais cela opprime néanmoins mes proches »…

Étape 4 : Trouvez les solutions

Toujours calme, les yeux fermés, quand si vous avez identifié vos problèmes, gardez votre objectif ultime. L’auto-hypnose vous permettra de trouver en vous les solutions pour vous calmer, vous calmer et vous séparer.

  • « Je dois laisser évoluer les personnes qui m’entourent sans m’occuper de tout » ;
  • « Je dois arrêter de dire aux gens ce qu’ils doivent faire » ;
  • « J’aimerais accepter de ne pas tout contrôler »…

Peu à peu, lorsque vous aurez traversé vos problèmes et solutions, ouvrez à nouveau les yeux et reprenez le contrôle de votre corps.

Auto-hypnose pour reprendre le contrôle de votre vie

Comme indiqué ci-dessus, votre objectif doit être précis, réalisable, avoir des retards . En cela, il est difficile de se fixer l’objectif de « remettre la main sur la vie », sans aucune autre spécification.

En fait, vous devez le faire différemment. Le but est de vous lancer dans une séance d’auto-hypnose pour mettre le doigt sur ce qui vous empêche d’avoir le contrôle total de votre vie. À propos de ce qui vous empêche de passer à autre chose. Parfois, c’est un flou qui vous empêche d’initier un changement dans une vie qui vous ressemble.

Dans la pratique :

Au cours de cette séance d’hypnose, fixez-vous cet objectif : faire le vide, voir clairement, aujourd’hui.

Répétez la phrase qui illustre votre objectif 5 fois.

  • Par exemple, « Chaque jour, j’apprends à m’écouter, à écouter mes désirs les plus profonds, à écouter mes attentes, à les laisser s’épanouir ».
  • Ou « Chaque jour, j’apprends à surmonter mes échecs passés, à suivre en avant ».
  • Ou « Chaque jour, je rayonne, je me dirige vers une vie qui me plaît et qui me satisfait ».

En vous mettant dans cet état d’esprit lors de votre séance d’auto-hypnose, vous changez votre façon d’organiser des événements. Au quotidien, vous êtes plus ouvert, plus à l’écoute de vos désirs profonds, et c’est la clé du renouveau.

Les limites et les pièges de l’auto-hypnose

J’aime beaucoup, quand je me suis intéressée au développement personnel et que je suis entrée « dans la conscience » lors d’un voyage personnel, on m’appelait auto-hypnose, comme la sophrologie.

Grâce à mon double expérience de coaching en tant que coach et à mon exploration personnelle, ils m’ont amenée à concevoir une approche personnelle, un coaching d’alignement de projet, plus juste, plus aligné sur ce que je ressens.

Limite d’auto-hypnose #1 : Focus sur « problèmes »

L’auto-hypnose, comme les autres approches, place le problème à résoudre au centre du processus. Ce que nous aurions dans « trop », « moins » : trop de stress, trop de fatigue, trop de timidité, trop peu de confiance… J’ai constaté qu’à long terme, cette approche est très contre-productive … Je suis moi-même devenue au fil des années une somme de « trop » et de « échec » à « gérer » : quelle pression sur nos épaules !

Je suis convaincu que nous sommes un nombre infini de potentiels à explorer et à sublimer, une nuance de vie à découvrir et à offrir au monde… et cela change complètement l’image de Soi et de Vie.

Limité de l’auto-hypnose #2 : la dépendance à l’égard de l’enseignant, l’outil

Je ressens un autre désagrément face à ces approches « compliquées »… comme l’auto-hypnose : l’impression de plus en plus profonde que mes problèmes sont très importants, et la façon dont les résoudre est très difficile… l’impression qu’il existe des protocoles à respecter… n’est-il pas approprié que l’ego crée des choses compliquées et s’y enferme ? Est-ce que nous devons passer par des choses aussi complexes pour renouer avec nous-mêmes ? Est-ce que c’est si grave ?

Et surtout, alors que nous voulons faire perdre à notre esprit sa domination, et est-ce une bonne idée de rééquilibrer les différentes parties de notre Être pour passer par des modèles qui en sont directement le fruit ? N’allons-nous pas le faire pour le renforcer ?

Autre question : est-ce que je peux le faire seul ? L’idée émerge, de découvrir des protocoles complexes et, surtout, inconsciemment, que je ne suis pas capable de le faire… et que j’ai besoin de l’autre, de sa clarté, de ses messages, de ses connaissances pour y parvenir. Il ne s’agit pas de dire que nous pouvons tout faire seuls, l’accompagnement, s’il résonne, est une bonne option, mais il est juste de cultiver l’idée que OUI, je suis capable de Oui, j’ai les ressources et tout le nécessaire… La nature est parfaite et j’en fais partie, non ?

Si cela vous intéresse, alors vous pouvez réserver votre place dans la formation de conférence en ligne, que j’encourage : « 8 étapes pour créer la vie qui vous convient le mieux ».

Si vous voulez aller au-delà de l’auto-hypnose, cette présentation peut vraiment vous aider à la voir plus clairement, à vous guider et à vous mettre en mode be/vibration/sensation.

L’auto-hypnose serait un moyen très efficace de surmonter vos phobies et vos peurs et d’améliorer vos atouts. Cela pourrait vous aider à changer considérablement votre vie : pourquoi ne pas la voir par vous-même, choisir parmi toutes ces techniques d’auto-hypnose celle qui vous convient le mieux et commencer à avoir votre vie en main ?

De la patience et du temps pour réussir à s’auto-hypnotiser

L’autohypnose est quelque chose qui s’apprend et que vous devez travailler régulièrement pour y arriver. C’est une démarche assez compliquée, et pour arriver à entrer dans un état d’auto hypnose, vous aurez besoin d’un guide. Ce sera beaucoup plus simple de suivre des étapes précises plutôt que de se lancer à l’aveuglette. Pour commencer, vous devez définir un objectif précis à votre séance d’hypnose. Souhaitez-vous faire une séance d’hypnose pour vous aider à dormir, à perdre du poids ou à vous relaxer ? Cet objectif doit être réalisable. Une fois qu’il est fixé, vous pouvez commencer à installer de la détente dans votre esprit.

Pour installer de la détente dans votre esprit et dans votre corps, vous devez vous installer confortablement, dans votre lit ou à demi allongé dans votre sofa et coupez toute source de distraction (sonnette, téléphone etc.). Si vous vous endormez facilement, privilégiez la position assise plutôt qu’allongée, pour être sûr de rester conscient. Ensuite, vous devrez alterner différentes techniques de respiration et de contraction musculaire. C’est la raison pour laquelle nous disons qu’il vous faudra de la patience pour réussir.

ARTICLES LIÉS