Accueil Habitat Quelle pente de toit ?

Quelle pente de toit ?

4 / 5 ( 1

vote ) Indispensable pour assurer la sécurité de votre maison, la pente du toit aide à drainer l’eau de pluie et à prévenir les problèmes d’humidité. Cependant, tous les toits n’ont pas le même degré de pente. Les normes obligatoires appelées DTU (Unified Technical Documents) imposent des clauses de construction en fonction de la situation géographique, de la zone climatique, etc. des règles de calcul précises essentielles pour être couvertes par l’assurance. Explications !

Lire également : Spa gonflable : quels sont les critères d’un bon choix ?

Votre future maison sera au bord de la mer ? Dans la campagne ou entouré de montagnes ? Attention, en fonction de son zone géographique et le climat, vous devrez adhérer à un certain pourcentage pour la pente du toit. En effet, le degré d’inclinaison est définie en fonction de l’appartenance à une zone climatique, de l’exposition aux vents dominants et des conditions météorologiques. Pour une bonne raison, c’est votre toit qui assurera la solidité de la structure de votre encadrement , résistance au vent, mais aussi drainage des eaux de pluie. La viabilité de votre toit est donc essentiellement basée sur son inclinaison ! En France, domaines d’application des pentes de toiture sont déterminés selon trois critères : l’emplacement de votre habitat, la zone géographique et le matériau utilisé pour le toit.

Lire également : Quand faire l’assurance habitation ?

Résumé

  • 1 Critère n°1 : la situation de l’habitat
  • 2 Critère #2 : emplacement et climat
  • 3 Critère 3 : le matériau de la toiture
  • 4 Normes pour la sécurité de votre toit
  • 5 Les pentes minimales d’un toit incliné
  • 6 Toit plat et pente
  • 7 Calculer la pente d’un toit : à quel professionnel tourner ?
  • 8 Toit : attention aux règles locales d’urbanisme
  • 9 En bref
  • 10 Constatation

Critère n°1 : la situation de l’habitat

L’inclinaison d’un toit dépend de son exposition à environnement autour. Votre maison est considérée dans situation protégée si elle est située dans des « fonds creux » entourés de collines autour de tout son périmètre. Un endroit qui lui permet d’être protégé du vent, quelle que soit sa direction. Sont également concernés la terre partiellement entourée et donc protégée des vents les plus forts.

Votre maison est considérée dans situation normale qu’il soit situé sur une plaine ou un plateau qui peut avoir de faibles altitudes, sur un espace étendu ou non.

Enfin, votre maison est considérée comme situation exposée si elle est directement ouverte au vent… Dans la première ligne pendant le mauvais temps, tels que les habitations situées au bord de la mer et sur les sommets des falaises. Et ceux installés dans des vallées étroites ou près des cols de montagne où le vent s’englue régulièrement.

Critère #2 : Localisation et climat

La France métropolitaine (y compris la Corse) est divisée en plusieurs zones résidentielles. Chacun a ses propres normes de pente de toiture :

  1. Situé à plus de 40 km de littoral et à moins de 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  2. Entre 20 et 40 km de la côte et/ou entre 200 et 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  3. À moins de 20 km de la côte et à plus de 500 mètres au dessus du niveau de la mer.

Critère 3 : le matériau de couverture

Le pentes minimales Les matériaux admissibles varient considérablement en fonction des matériaux utilisés pour la toiture. Dans pratique : chaque matériau de toiture a une valeur qui est associée à l’emplacement et à la superficie de l’habitat. De plus, chaque fabricant de matériaux doit être en mesure de vous communiquer cette valeur si vous la demandez.

Bon à savoir  : les normes mentionnées dans le présent article sont valables dans la limite d’un toit n’excédant pas 12 mètres de longueur. Au-delà de cela, il est obligatoire de faire réaliser une étude spécifique pour calculer la pente requise.

Normes pour la sécurité de votre toit

Ces normes de construction dédiées à la toiture sont obligatoires ! Un logement qui n’est pas conforme à l’UCD actuel ne peut en aucun cas être couvert par une assurance. En outre, au-delà de l’aspect réglementaire, ces normes sont en fait des règles de sécurité garantissant stabilité et efficacité à votre toit.

Les pentes minimales d’un toit incliné

Si les trois critères précédemment détaillés sont nécessaires pour calculer la pente minimale à respecter, d’autres facteurs sont également pris en compte :

  • La hauteur du bâtiment
  • Le type de couverture
  • La largeur du toit
  • Le nombre de pistes

En outre, certains matériaux de toiture imposer une inclinaison minimale. Même si votre maison est idéalement située.

MATÉRIAUX PENTE MINIMALE
chaume 40%
Bardeaux 20%
Carreaux 20%

Bon à savoir  : la couverture peut être imposée sur la base de conditions climatiques spécifiques ou par nécessité.

Que signifie « pente minimale » ?

La pente minimale est le degré ou le pourcentage calculé en fonction des plans de votre maison, de son emplacement géographique et des matériaux sélectionnés. Cependant, il ne faut pas confondre pente minimale et pente recommandée . La pente minimale imposée pour votre maison peut ne pas être suffisante, en raison de différents critères complémentaires. Dans ce cas, de nombreux professionnels vous parleront de la pente recommandée pour assurer une meilleure viabilité à votre toit. Un choix qui peut être plus coûteux mais plus fiable au fil du temps.

Toit plat et pente

Ne fais pas confiance à son nom, aucun toit de maison n’est vraiment plat. Même le toit soi-disant « plat » est en fait incliné. Pour une bonne raison, si un toit était vraiment plat, l’eau stagnerait et causerait de graves problèmes d’humidité. La règle est que terrasses de toiture bénéficient généralement d’une inclinaison comprise entre 1 et 2 %. Une pente suffisante pour assurer l’écoulement de l’eau tout en garantissant un toit plat et esthétique. Mais soyez prudent, ce type de construction doit être fourni avec une imperméabilisation impeccable.

Bon à savoir : une grande terrasse sur le toit peut avoir une pente allant jusqu’à 5% maximum.

Calculer la pente d’un toit : à quel professionnel se tourner ?

Basé sur le principe que la moindre erreur dans le calcul de la pente de votre toit peut conduire à des dommages … Et qu’une assurance pourrait alors ne pas vouloir prendre soin de… Il est préférable de faire appel à un professionnel. A couvreur peut calculer la pente de votre toit mais aussi prendre soin de la pose. Alors qu’un architecte peut faire les plans de votre maison et de votre toit. Mais pas de déception ! Il y aura alors de nombreuses positions à faire (revêtement, cloison, isolation, etc.) pour ceux qui souhaitent opter pour l’auto-construction.

Toiture : attention aux règles locales d’urbanisme

Les municipalités réglementent les constructions sur leur territoire via le Plan d’urbanisme local (PLUS). En particulier, leurs règles sont basées sur les pratiques et traditions architecturales locales. Ils concernent l’installation des bâtiments, leur hauteur maximale mais aussi leur aspect extérieur de quelle pente. Pour être en règle, votre toit doit donc être conforme aux normes fixées par l’hôtel de ville. Pour connaître le PLU appliqué dans votre municipalité, contactez votre mairie ou la Direction Départementale de l’Équipement.

Bon à savoir  : En l’absence de PLU, le Règlement national d’urbanisme (RNU) s’applique.

En bref

  • Quand dois-je calculer la pente de mon toit ? La pente est calculée lorsque le cadre est conçu.
  • Quels facteurs permettent de calculer la pente ? Le calcul prend en compte différents paramètres : la situation de l’habitat, la zone géographique, le matériel utilisé. Mais aussi, la hauteur de votre maison, le type de couverture, la largeur du toit et le nombre de pentes.
  • Quelle est la véritable utilisation de l’inclinaison du toit ? L’inclinaison est essentielle pour drainer l’eau de la pluie et éviter les problèmes d’étanchéité. Cela permet également d’assurer la résistance au vent.
  • Si je ne respecte pas l’inclinaison minimale de mon toit, qu’est-ce que je risque ? Tout d’abord de gros dommages à l’ensemble de la structure et donc à votre maison. Mais aussi l’incapacité de prendre soin de votre maison par l’assurance.
  • Quels sont les principaux UTC pour la pente de toiture et le drainage des eaux pluviales ?
  1. DTU 40.5 : mise en œuvre du drainage des eaux pluviales
  2. DTU 60.11 : Dimensions et règles de calcul des pipelines
  3. Norme NF P 36 201 : Répartition des descentes d’eau verticales

Constatation

La réglementation des pentes de toit imposées par DTU doit être respectée lors de l’exécution des travaux de construction. Que vous faites appel à un professionnel ou que vous souhaitiez se lancer dans le livre. L’application de ce règlement vous garantira un résultat de qualité mais aussi la possibilité d’être couvert en cas de catastrophe. Toit incliné, toit arrondi ou terrasse sur le toit , chacun a ses propres règles selon son emplacement, emplacement, matériaux utilisés… Mais aussi selon les règles locales (Plan de planification locale). Avant de commencer votre construction, il est approprié de vous informer sur les normes complètes en vigueur concernant votre maison et votre satoiture.

ARTICLES LIÉS

Show Buttons
Hide Buttons