Accueil Santé Bien comprendre le principe de la complémentaire santé

Bien comprendre le principe de la complémentaire santé

Aujourd’hui, les offres de complémentaire santé se multiplient. Elles promettent une prise en charge des dépenses de santé à la charge de l’assuré. C’est une belle promesse, mais avant de choisir une offre et de signer un contrat, voici tout ce que vous devez savoir sur la complémentaire santé.

Assurance complémentaire santé, kesako ?

« Complémentaire santé » ou « assurance complémentaire santé », on parle de la même offre. Elle permet le remboursement des frais de santé à la charge de l’assuré après l’application du régime obligatoire d’assurance maladie. C’est sur ce point de remboursement que vous devez faire attention, car elle n’est pas forcément intégrale. Elle peut être partielle. La complémentaire santé a pour but de diminuer le « reste à charge » de l’assuré. Elle n’intervient qu’après le remboursement de la Sécurité Sociale.

A découvrir également : Pharmaciens : où et comment trouver une officine à racheter ?

Tous les contrats ne sont pas identiques …

Une offre complémentaire santé est variable d’un contrat à un autre. En effet, elle se distingue sur les actes remboursés, les limites et les exclusions de garantie. En tout cas, rassurez-vous : la complémentaire santé devrait intervenir sur les frais non remboursés par la Sécurité Sociale. Si vous vous penchez bien sur le contrat aussi, vous allez remarquer que les conditions de remboursement ne sont pas les mêmes.

A lire également : Comment faire une infusion de CBD ?

Une complémentaire santé, pour soi-même et sa famille

Certains contrats acceptent la souscription des proches de l’assuré pour qu’eux aussi puissent profiter de cette couverture santé. Dans le contrat, ces personnes sont appelées les « ayants droits » ou les « bénéficiaires ».

Si vous voulez faire profiter votre famille de cette couverture, vous devez savoir que l’inscription au contrat d’un ayant droit est soumise à certaines conditions. Renseignez-vous bien sur ceux-ci. Dans certains contrats, on peut inscrire les enfants parmi ces ayants droits à condition qu’ils aient moins de 26 ans et qu’ils n’aient aucune activité rémunérée. Vous devez aussi être en mesure de justifier leur situation, car sinon, ils seront rayés de la liste.

Complémentaire santé responsable, solidaire ou responsable et solidaire

Ce n’est pas qu’un détail, car cet adjectif en plus peut faire toute la différence. On parle de complémentaire santé solidaire quand l’assureur ne détermine pas les cotisations en fonction de l’état de santé de l’assuré et des ayants droits. Le mot « responsable » est associé au contrat quand il respecte les obligations et les interdictions de remboursement prévues par la législation.

Vous avez compris : l’idéal serait de trouver une complémentaire santé responsable et solidaire. Cette dernière vous permettra d’avoir le remboursement a minima du ticket modérateur pour les actes pris en charge par l’assurance maladie. Vous pouvez même espérer le 100% santé avec une complémentaire santé responsable et solidaire.

Dans la variété des offres de complémentaire santé, prenez le temps de bien faire votre choix. Lors de votre choix, ne vous focalisez pas sur les mensualités. On vous conseille de prendre l’offre qui correspond le plus à vos besoins et pour ce faire, quelques euros de plus ne devront pas vous effrayer.

ARTICLES LIÉS