Accueil Habitat La pompe à chaleur air/eau : fonctionnement

La pompe à chaleur air/eau : fonctionnement

pompe-a-chaleur-air-eau-fonctionnement

Vous souhaitez passer le cap et investir dans un nouveau système de chauffage ? Vous avez l’objectif de réduire votre consommation d’énergie, d’alléger votre empreinte carbone ainsi que votre facture énergétique ? Découvrez le fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau. Ce système innovant fait partie des plus performants en termes de dispositif pour chauffer votre logement.

Fonctionnement de la PAC air/eau : les composants

Avant toute chose, il est important de savoir de quoi il est question. Pour cela, il suffit de définir ce qu’est une pompe à chaleur air/eau et donc, de quoi est-elle composée. Ainsi, cette PAC dispose de quatre principaux éléments :

A voir aussi : Les erreurs à éviter en Feng Shui

  • Un évaporateur, qui transforme le fluide frigorigène en vapeur ;
  • Un compresseur, qui permet d’augmenter la température du gaz ainsi que sa pression ;
  • Un condenseur, qui permet de transmettre la chaleur du fluide à l’eau de chauffage ;
  • Un détendeur, qui diminue la température ainsi que la pression du gaz.

Ces quatre composants sont regroupés en une seule installation. Ils assurent le bon fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau.

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur air/eau

Concrètement, le fonctionnement d’une PAC air/eau est aisé à comprendre. L’article pompe à chaleur air eau : fonctionnement vous explique tous les avantages du procédé utilisé par ce dispositif.

A découvrir également : Étudier à Genève : comment se loger ?

Fonctionnement global de la PAC air/eau

Trivialement, la pompe à chaleur air/eau récupère l’air extérieur pour en tirer l’énergie qui va produire la chaleur. Ces calories vont permettre d’augmenter la température de l’eau de l’installation. Cette dernière va diffuser cette chaleur à l’intégralité du circuit de chauffage du logement.

Procédé détaillé de la PAC air/eau

Dans le détail, la PAC air/eau fonctionne grâce à un fluide frigorigène, cité plus haut. C’est celui-ci qui qui capte les calories de l’air extérieur. Ainsi, sa température augmente et il se transforme en gaz puis s’évapore.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau se poursuit avec le compresseur, alimenté par un moteur électrique. Lors de cette phase, le fluide est aspiré et compressé pour devenir chaud, sous haute-pression.

S’ensuit la condensation du fluide, toujours à l’état de vapeur sous haute-pression Il transmet sa chaleur à l’eau du système puis revient à l’état liquide.

Pour finir, le détendeur permet de faire chuter la pression du fluide frigorigène, liquide, et le prépare à la phase d’évaporation.

Rendement lié au processus de la pompe aérothermique

La pompe à chaleur air/eau a besoin d’électricité pour fonctionner. En effet, elle est équipée d’un moteur électrique pour la phase de compression du fluide frigorigène. Ainsi, il est intéressant d’apprécier le rendement lié au fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau. Celui-ci s’observe grâce au Coefficient de performance, ou COP.

Le COP permet d’établir un rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique nécessaire au compresseur pour fonctionner. Plus le chiffre de ce rapport est élevé, plus la PAC est estimée comme performante. Typiquement, un COP de 4 traduit une restitution de 4 kWh d’énergie thermique pour 1 kWh consommé.

Qu’est-ce qui peut influencer ce coefficient ?  Principalement l’adéquation du système de la PAC aérothermique avec votre habitation. Par exemple, une pièce mal isolée va engendrer une surconsommation d’énergie par la pompe. En effet, pour fonctionner correctement, celle-ci va devoir demander plus pour compenser le manque d’isolation du bâtiment.

Pompe à chaleur air/eau : un fonctionnement à relativiser

La PAC air/eau est, certes, très performante. Néanmoins, il est important de préciser que son usage peut être limité dans certaines circonstances. En effet, lorsque les températures descendent en dessous d’un certain seuil, le fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau peut s’avérer insuffisant. Un chauffage d’appoint est alors indispensable pour assurer le chauffage du logement.

ARTICLES LIÉS