Accueil Entreprise Comment attirer la génération Y ?

Comment attirer la génération Y ?

En 2020, la génération Y représentera plus d’un tiers de la main-d’œuvre mondiale. Ambitieuse et inactive, égocentrique et collaborative, voleur mais aimante sécurité, cette génération combine des paradoxes. Nous ne comptons plus les idées fausses (et parfois les préjugés) sur les Y qui ont maintenant entre 20 et 30 ans — et le talent ! Comment les attirer et, surtout, les retenir ?

En tant qu’expert dans le monde du travail, ManpowerGroup a voulu mieux comprendre cette génération en leur demandant directement : dans Millennials Careers : 2020 Vision, nous présentons les résultats d’une étude réalisée par ManpowerGroup dans 25 pays avec rsquo ; un échantillon de 19 000 Generation Y.

A découvrir également : Pourquoi faire appel à une société de gardiennage ?

Il est temps pour les employeurs de revoir leur stratégie de gestion des talents de la génération Y. Cette étude, la première d’une série sur le sujet, leur donne des indications factuelles et numériques ainsi que des recommandations claires sur la façon d’attirer, de retenir, de développer et de motiver le meilleur des la génération Y afin qu’ils puissent compter sur des tences essentielles pour le développement de l’entreprise au XXIe siècle.

1. Assurer leur carrière en prouvant qu’ils sont au bon endroit pour améliorer leur employabilité

Selon l’étude, Les membres de la génération Y sont majoritaires (93 %) à considérer que le développement des compétences occupera une place à part entière dans leur future carrière. Ils sont prêts à financer personnellement ce type d’apprentissage et à donner leur temps pour le faire. Seulement 7% ne sont pas intéressés par la formation…

A découvrir également : Comment mettre en avant un produit sur Facebook ?

Nos recommandations

Démontrer que rester dans l’entreprise peut mener à un perfectionnement professionnel. Donnez des exemples d’employés qui ont pu s’améliorer grâce à la formation et à l’apprentissage dans le entreprise. Stimuler l’aspiration de la génération Y à devenir plus employable à long terme.

2. Se concentrer sur la diversité des expériences et de la mobilité

Souvent présentés comme « infidèles » à leur entreprise, les membres de la Génération Y préfèrent se voir offrir de nouvelles opportunités avec le même employeur plutôt que de changer d’entreprise — selon notre étude, 59% d’entre eux ont l’intention de rester avec leur employeur actuel pendant quelques années de plus – ou plus ! Cependant, lorsqu’on leur demande quelle est la période « idéale » pour demeurer dans un poste avant d’obtenir une promotion ou d’un changement de poste, environ les deux tiers répondent « moins de deux ans » et le quart répond à moins de 12 mois — ce qui confirme leur volonté de relever de nouveaux défis ou d’accumuler de multiples emplois.

Nos recommandations

Créez des opportunités pour les membres de la génération Y de travailler sur différents projets et équipes afin d’acquérir de l’expérience et de créer des réseaux au sein de l’entreprise. Répondre à leur désir de nouvelles opportunités avant d’essayer de s’adresser ailleurs . Mettez l’accent sur l’importance de la progression et pas seulement de la promotion pour bâtir un portefeuille de compétences et d’expériences.

3. Entrevues de cours régulières programmées

Les entretiens annuels ne suffisent plus pour ces collaborateurs qui, selon l’étude, insistent sur leur désir de collaborer avec des gens gratifiants et, surtout, de ne pas s’ennuyer dans leurs postes et de développer de nouvelles compétences. Il est donc crucial de pouvoir échanger fréquemment sur le travail accompli et de définir de manière collaborative de nouveaux axes de progrès.

Nos recommandations

Au lieu d’entrevues annuelles, prioriser les objectifs à court terme et mettre en place des plans d’action pour les atteindre. Profitez de ces entrevues pour montrer comment l’emploi actuel peut améliorer leurs perspectives de carrière et leur employabilité à long terme. Avec la Génération Y, ces entretiens sont plus que jamais bidirectionnels : si l’employé est évalué, l’entreprise est tout aussi capable de remplir son rôle !

4. Être sensible aux aspirations des employés de la génération du millénaire

C’est primordial : la reconnaissance et l’affirmation sont essentielles ! 50 % des membres de la génération Y envisageraient d’abandonner leur emploi actuel en raison d’un manque de reconnaissance. Lorsqu’ils commencent à chercher ailleurs, d’autres questions comme la rémunération, les avantages sociaux ou le manque d’opportunités sont également un critère important.

Nos recommandations

Maintenir une approche à haut contenu humain, offrir des entretiens directs fréquents et, bien sûr, encourager l’estime de soi. Établir de nouvelles voies qui encouragent la reconnaissance et l’interaction avec les gestionnaires et les pairs. C’est une façon efficace et peu coûteuse d’engager les employés dans leur travail et d’être prêts à les écouter avant qu’il ne soit trop tard.

5. Accepter de nouvelles façons de travailler et gérer les chemins avec plus de souplesse

Les membres de la génération Y prévoient de travailler différemment et plus longtemps que les générations précédentes, de sorte qu’ils anticipent déjà une plus grande diversité de missions/emplois occupés et plus de pauses pour gagner : selon notre & eacute ; tude, 84 % prévoient des pauses majeures tout au long de leur voyage.

Les raisons données pour marquer ces temps d’arrêt dans une carrière sont très révélatrices et très différentes entre les femmes et les hommes. Cependant, au sein de cette génération, les deux genres se réunissent sur une importance prioritaire qu’ils donnent au « temps pour soi » et temps libre pour les loisirs : quatre membres sur dix de cette génération prévoient prendre un congé sabbatique ou de longue durée pour se reposer, voyager ou vacances.

Nos recommandations

Anticipez les pauses pour des raisons personnelles, au-delà des naissances, des lunes de miel ou même pour prendre soin de vos proches. Admettez que pour faire face à de longues carrières, il faut aussi du temps pour « ré-outiller » et être mis à niveau. Pour répondre à la tendance d’une étape par étape, faites des pauses une partie intégrante de votre culture d’entreprise . Être clairement sur la flexibilité que vous pouvez offrir et aider vos employés à se réintégrer à leur retour.

6. Être ouvert aux modes de travail alternatifs

Pourtant, les membres de la Génération Y sont prêts à adopter des moyens novateurs de briser et d’accepter les conséquences. Bien qu’ils préfèrent le travail à temps plein, plus de la moitié d’entre eux sont prêts à s’ouvrir à des formes non traditionnelles d’emploi à l’avenir — indépendants, petits emplois ou activités multiples. Le travail indépendant est également perçu comme une option intéressante pour l’avenir.

Les jeunes de la génération Y sont tellement à l’aise avec des phénomènes perturbateurs et ouverts à de nouvelles façons de travailler que les employeurs devront s’adapter avec une plus grande flexibilité et un travail plus diversifié inspiré des modèles alternatifs qui se développent aujourd’hui.

Nos recommandations

Adoptez les aspects les plus attrayants de ces modèles — plus de flexibilité en place, temps et mode de travail, ainsi qu’une plus large gamme de projets — pour susciter plus d’engagement et de fidélité de la part des jeunes actifs de la génération Y.

ARTICLES LIÉS

Show Buttons
Hide Buttons