Accueil

La boutique

Contact

Qui sommes-nous ?

Newsletter

Glossaire

Plan du site

Navigation


Liens utiles

Partenaires

Courrier des lecteurs



Accès revendeurs

Votre recherche


Newsletter



RSS

   
En DVD, Blu-ray et Blu-ray 3D : Hugo Cabret


 

par Pierre Bonvoisin


 

Actuellement dans les bacs

 

Chez : Metropolitan Film vidéo


Réalisateur : Martin Scorsese


Acteurs : Asa Butterfield,
Chloe Grace Moretz, Ben Kingsley,
Sacha Baron Cohen...

Et aussi Jude Law, Christopher Lee, Ray Winstone, Helen McCrory

 

 


Cinq éditions : DVD, Blu-ray, Blu-ray 3D, Blu-ray + DVD, Blu-ray 3D + 2D + DVD

Format d’image original : : 1,85:1 respecté
Format vidéo : 16/9

Durée : 2 h 6
Sous-titres : anglais, français

Son :

Blu-ray 2D & 3D : DTS HD Master Audio 7.1 en VO et VF
DVD : Dolby Digital 5.1 en VO et VF


Bonus (VO sous-titrée – en HD sur les Blu-ray) :   making of ; le cinémagicien Georges Méliès ; l’automate au cœur de Hugo Cabret ; les effets spéciaux ; Sacha Baron Cohen, le rôle de sa vie ; bande-annonce


 

L'histoire : 
 

Dans le Paris des années 1930, Hugo est un orphelin de douze ans qui vit seul dans une gare. De son père, horloger, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé (en forme de cœur) qui pourrait lui rendre le mouvement et dévoiler son secret. Un jour, il rencontre Isabelle, une petite fille du même âge qui porte cette clé autour du cou. Leur aventure ne fait que commencer !
 


HUGO CABRET - bande-annonce - VOST par metropolitan_filmexport


Et alors ?
 

Alors si vous n’avez pas vu ce film au cinéma, vous avez sans doute raté le meilleur film de Scorsese depuis bien longtemps ! On peut d’ailleurs se demander au passage comment nos amis américains de l’académie des Oscars ont pu accorder à The Artist autant de récompenses qui auraient dû aller à ce morceau de bonheur cinématographique au scénario impeccable, à la mise en scène remarquable, à un casting d’acteurs tous aussi étonnants les uns que les autres… Sans oublier l’hommage à l’un des pionniers du cinéma, Georges Méliès, « cinémagicien » dont il prolonge la vision fantasmagorique à travers une utilisation particulièrement réussie de la 3D – la meilleure depuis Avatar – qui fait de cette adaptation du roman dickensien de Brian Selznick une histoire passionnante, un témoignage poignant et une projection vers l’avenir.

À l’origine de cette aventure, il y a d’abord l’envie de Martin Scorsese de faire un film que sa fille de 13 ans puisse regarder. En ce sens, Hugo Cabret est aussi une première pour le réalisateur américain, un film pour enfant, touchant et poétique qui s’éloigne résolument des histoires de gangsters avec DiCaprio pour se rapprocher du conte fantastique. Encore fallait-il le talent de cet homme de l’art pour mettre en scène un scénario complexe, impliquant des enfants, des chiens et des décors magistraux dans un genre qu’il abordait pour la première fois. Une galerie de personnages aussi pittoresques les uns que les autres, du chef de gare blessé à la guerre – joué par un Sacha Baron Cohen ahurissant, avec son atèle et son doberman, la jolie fleuriste, le libraire (Christopher Lee impeccable !). Et bien sûr, il y a Asa Butterfield dans le rôle principal – un jeune acteur dont entendra sûrement beaucoup parler dans les années à venir, et Ben Kingsley dont on ne dira rien pour ne pas déflorer le sujet auprès de celles et ceux qui n’ont pas encore vu le film, si ce n’est qu’il est parfaitement dans son rôle !

Finalement, Hugo Cabret est une illustration brillante de la magie du cinéma, portée par une réalisation et un casting exceptionnels, qui fait également honneur à la 3D, comme l’aurait sans doute fait Georges Méliès s’il avait pu bénéficier de cette technique qui apporte ici un vrai plus au plaisir de découvrir cette histoire touchante. Un vrai petit chef-d’œuvre à mettre au tableau d’honneur de Martin Scorsese qui touchera sans aucun doute ceux qui ont gardé une part d’enfance dans le cœur, et rebutera peut-être ceux qui ne s’en souviennent plus !

 

Note artistique : 19/20

 

 

Les bonus :

Si le making of et les suppléments en général prolongent agréablement le film, c’est surtout le documentaire sur Georges Méliès qui retient l’attention. L’occasion de découvrir le génial inventeur du cinéma de divertissement, acteur, réalisateur, producteur ou décorateur dont l’histoire mérite largement d’être contée !

 


 

 

Qualité d’image :
 

Honnêtement, le DVD d’Hugo Cabret est déjà remarquablement encodé, comme j’ai pu m’en rendre compte en me trompant de galette pendant près de 10 minutes ! Mais comment passer à côté de sa version HD époustouflante de détails, de couleurs et de profondeur… Une vraie petite merveille en 2D, qui prend pourtant une dimension supplémentaire en 3D, grâce à l’œil d’un réalisateur qui collectionne les films en relief des années 1950, comme il l’explique dans les bonus. C’est sûr, même pour son premier film en 3D, Scorsese prouve qu’un grand réalisateur peut faire la différence, en transformant ce qui n’est qu’un argument commercial pour certains en un vrai plus cinématographique.


 


DVD : 19/20

Blu-ray : 20/20

Blu-ray 3D : 19/20

 

 

 


Qualité de la bande-son :
 

Complètement intégrés à l’histoire, les effets sonores ne cherchent pas à attirer l’attention plus qu’il ne le faut. Chacun appréciera à l’aune de ses goûts la musique qui n’est peut-être pas tout à fait au niveau du reste. Mais on retiendra surtout l’excellente version française, presque au niveau de la version originale, et l’accident du train qui a de quoi motiver le caisson de basses et toutes les voies du système ! À noter que le DTS-HD du Blu-ray enfonce littéralement la piste Dolby Digital du DVD.


DVD : 16/20 VO – 15/20 en VF

Blu-ray : 18/20 VO 17/20 en VF

 

Faut-il l’acheter ? Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos enfants !

 


Vers d'autres film...













© 2014 - Ecouter Voir : info@evmag.fr - Infos légales - Plan du site - Réalisation : www.intramedia.fr